A Zeno Media Station

Bolivie: Luis Arce, dauphin d’Evo Morales, vainqueur de la présidentielle

Bolivie: Luis Arce, dauphin d’Evo Morales, vainqueur de la présidentielle

Un an après la présidentielle qui a semé le chaos et l’exil de l’ex-chef de l’État, Luis Arce, candidat de la gauche et dauphin d’Evo Morales a été élu, dimanche, avec 52,4 % des voix.

L’ancien ministre de l’Économie devance de plus de 20 points son principal rival, le centriste Carlos Mesa (31,5 % des voix), et assure le retour au pouvoir du Mouvement vers le socialisme (MAS) après la démission en novembre 2019 d’Evo Morales, accusé par l’opposition de fraude électorale.

C’est la première fois depuis 20 ans, que l’emblématique dirigeant de la gauche sud-américaine, n’était pas candidat à la présidence.

Et après une année de grave crise politique, le scrutin s’est déroulé dans le calme.

7,3 millions de Boliviens étaient appelés à élire leur président, mais aussi leur vice-président, et à renouveler le Parlement, actuellement dominé par le MAS.

De nombreux Boliviens craignent toutefois une répétition des violences post-électorales qui avaient fait 36 morts l’an dernier. Ils se sont rués ces derniers jours dans les commerces pour s’approvisionner. « Je ne sais vraiment pas ce qu’il va se passer, j’ai peur que cela soit encore pire », a confié Virginia Luna, 41 ans.

Renouvellement du tribunal électoral

Depuis l’Argentine où il est réfugié, Evo Morales, a lui-même lancé dimanche un appel pour que « le résultat des élections soit respecté par tous ». Il s’est toutefois interrogé au cours de la soirée électorale : « plus d’une heure après le délai prévu pour la publication des sondages de sortie des urnes, les instituts (de sondage) ne le font pas. Pourquoi ce retard ? Que veut-on cacher ? », a-t-il lancé sur Twitter.

Pour assurer la transparence du scrutin, la composition du tribunal électoral a été renouvelée. Des observateurs ont été dépêchés notamment par l’Organisation des États américains (OEA), l’Union européenne (UE) et la Fondation Carter.

L’UE, a félicité dans un communiqué les Boliviens pour le scrutin « pacifique » de dimanche et leur a demandé d’attendre les résultats « en évitant toute provocation ou action violente qui mettrait en péril ou tenterait de fausser le processus électoral actuel ».

La Constitution déclare vainqueur au premier tour le candidat qui obtient la majorité absolue ou 40 % des voix avec un avantage de 10 points sur le second.

source : https://www.ouest-france.fr/monde/bolivie/bolivie-luis-arce-le-dauphin-d-evo-morales-remporte-la-presidentielle-des-le-1er-tour-7020549

0 0 voter
Évaluation de l'article
JCOM Haiti

JCOM Haiti

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x