A Zeno Media Station

Le directeur départemental de l’OPC, Arold Nicolas, menacé après la mise en disponibilité du Commissaire du Gouvernement de Jérémie.

Le directeur départemental de l’OPC, Arold Nicolas, menacé après la mise en disponibilité du Commissaire du Gouvernement de Jérémie.

Le Directeur départemental de l’OPC dans la Grand Anse, Me Arold Nicolas, en difficulté.
L’Office de la Protection du Citoyen (OPC),

Institution Nationale des Droits Humains (INDH) indépendante, se fait le devoir d’informer l’opinion nationale et internationale particulièrement ses institutions partenaires, que le Directeur départemental de l’OPC dans la Grand-Anse, Me Arold Nicolas est l’objet de graves menaces depuis l’annonce de la sanction administrative prise à l’encontre du Commissaire du Gouvernement de Jérémie, Me Bergemanne SYLVAIN sans vouloir toutefois indexer ce dernier.
Ces menaces se sont intensifiées suite à la décision du Chef du Gouvernement, Monsieur Joseph Jouthe, ordonnant de surseoir provisoirement sur la libération des 415 prisonniers ayant bénéficié de grâce présidentielle conformément au décret du 19 juin 2020.


Dans la matinée du samedi 4 juillet, le Directeur Nicolas a reçu un texte message d’un numéro de la compagnie de Digicel 3949-9388 dans lequel l’expéditeur lui a dit que “son corps sera bientôt dévoré par des chiens.”


Quelques heures plus tard, toujours dans la même journée, quatre individus encagoulés à bord de deux (2) motos ont passé plus deux heures à faire le va et vient devant le domicile de Me Nicolas.
Sans avoir la prétention de porter des accusations, l’OPC tient à préciser que les attaques verbales suivies de menaces de mort à l’encontre du Directeur départemental de la Grand-Anse ont commencé depuis la libération du pasteur Onold Petit, impliqué dans un cas de viol d’une fillette de 14 ans à Jérémie.


Le Bureau de l’OPC dans ce département a été le premier à dénoncer cette parodie de justice présidée par le Juge Jean Baptiste Louis Jean, sanctionné quelques semaines après par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ).
Aujourd’hui, les menaces se multiplient et compliquent l’exercice du travail du représentant de l’OPC dans la Grand-Anse.

L’OPC exprime son inquiétude et sa plus vive préoccupation quant à la situation sécuritaire de son personnel à Jérémie et entend s’adresser au Premier Ministre, Monsieur Joseph Jouthe aux fins d’instruire les autorités étatiques de la Grand-Anse (Délégué, Commissaire du Gouvernement, Directeur départemental de la PNH) à adopter des mesures spéciales visant la sécurité du personnel de l’OPC dans ce département.


Fait à Port-au-Prince, le 5 juillet 2020
Renan HEDOUVILLE Protecteur du Citoyen

0 0 voter
Évaluation de l'article
JCOM Haiti

JCOM Haiti

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x