A Zeno Media Station

Le secrétaire général de la plateforme « Pitit Dessalines », l’ex sénateur, Moise Jean Charles, était à Jérémie, le dimanche 08 Janvier 2023, pour délivrer un message aux Jérémien(ne)s concernant le pays d’Haïti pour cette année.

Le leader de « Pitit Dessalines »qui, depuis toujours fait partie de l’opposition, lutte pour une meilleure condition de vie, a pointé du droit sur la classe économique et politique du pays dans la misère noire des haïtiens.

Au cours de sa prise de parole, par devant une foule immense, l’ex sénateur, a mentionné clairement les banques commerciales qui, selon lui , asphyxie la population avec la montée fulgurante du dollars américains. “Ce n’est pas les produits qui sont rares et chers mais plutôt la puissance du dollars face à la gourdes”, a fait savoir le leader de Pitit Dessalines. Poursuivant sa prise de parole , selon lui, les gens de la classe économique de Pétion-Ville méritent des sanctions. Ils sont venus pieds nus portant des caleçons déchirés et nous les avons accueillis, maintenant ils emparent tout et veulent tout contrôler, a ajouté l’ex sénateur du Nord. Le temps est alarmant ,nous devons reprendre le contrôle de notre pays, a poursuivi le leader de Pitit Dessalines.

De l’autre côté, MJC n’a pas oublié le gouvernement de facto dirigé par Ariel Henry, qui selon lui, devrait laisser le pouvoir dans les jours qui suivent. Nous allons recommencer avec les mobilisations pour exiger le départ de Ariel Henry, a martelé l’ex Sénateur du Nord. Certes, l’éducation des enfants reste toujours une priorité, mais la condition actuelle n’est pas à l’avantage des parents qui achètent un gallon de carburant jusqu’à deux mille cinq cents gourdes pour amener leurs enfants à l’école, a déploré MJC.

Articles Similaires  Jean Georges Richard, nouveau responsable de police à Dame Marie

Acclamé par la population Jérémienne qui l’attendait depuis le début du nouvel An, Moise Jean Moise reconnaît qu’il ne pouvait pas atteindre son objectif, celui de renverser le gouvernement de facto, dans un laps de temps. Toute fois, il reconnaît, les enjeux de sa lutte et prendrait l’ex président Jovenel Moise comme exemple vivant de la puissance du train de l’impunité qui circule à toute vitesse sur tout le territoire.

Le Leader de Pitit Dessalines, demande à la population de rester ferme. La lutte se poursuit, les mobilisations vont reprendre et la libération du pays sera pour bientôt.

By Ralph Simon

Journaliste, PDG Radio Extension et JCOM Haïti. Gestionnaire, Communicateur Social, Étudiant en Sciences Juridiques.

Open chat
1
Helle , comment on peut vous aider ?
Situé à Jérémie depuis 4 janvier 2016, JCOM Haïti est le seul média en ligne du département de la Grand'Anse. Nos équipes rapportent chaque jour l’abandon du département par les autorités, les multiples difficultés structurelles, de l’agriculture aux problèmes d’infrastructure, et conjoncturels. JCOM ouvre la Grand'Anse au reste du monde en rapportant les actualités politiques, sociales, culturelles, économiques et sportives.

Merci de nous contacter.

Website : jcomhaiti.com/

Suivez-nous sur Twitter, Instagram @jcomhaiti

Abonnez-vous à notre Channel YouTube :

https://www.youtube.com/c/JCOMHaiti

Contact: +509 34342038 jcomhaiti@gmail.com

Pas d’événement sans J-COM!!!