A Zeno Media Station

Le révérend père Jean Parnel Lundy est mort

Le révérend père Jean Parnel Lundy est mort

l’Ancien vicaire du cathédrale Saint Louis est décédé à l’âge de 60 ans et 29 ans d’exercice du sacerdoce ministériel, ce dimanche 9 février 2020 vers 4h après-midi dans un hôpital à New York suite à une intervention chirurgicale, une annonce faite par le MGR Joseph Gontrand Décoste ce Lundi Matin.

Père Jean Parnel Lundy est né à Jérémie le 7 décembre 1960. Son parcours scolaire:
En ce qui concerne ses premiers balbutiements, il fréquenta le Jardin des Petits à l’École Catherine Flon dès l’âge de 4 ans (1965-1968). L’École Hortensius Merlet l’accueilla pour ses études primaires jusqu’au Certificat d’Études Primaires (CEP) où il fallait passer sept années consécutives (1968-1975). Les études secondaires de Jean Parnel Lundy étaient partagées entre le Lycée François Duvalier, rebaptisé Lycée Nord Alexis de la 6ème 1975 à la Rhéto 1981 et le Collège Jean-Price Mars à Port-au-Prince en 1982 pour la Philo. À noter que Jean Parnel Lundy était de la première cohorte d’élèves qui allaient participer au coup d’essaie de réalisation de baccalauréat à Jérémie (démarche de Mgr Joseph Willy Romélus, opposant farouche du pouvoir d’alors). La petite histoire retient qu’autrefois il fallait aller à Port-au-Prince pour les examens de baccalauréat première partie (Rhétorique). Il n’y avait pas encore de Philo. Beaucoup de générations soit pour des raisons économiques soit à cause de l’isolement ou de l’enclavement de Jérémie se voyaient terminer leurs études en classe de Troisième ou Seconde ou arrivés en Rhéto sans avoir eu la chance de composer au Bacc. Fort heureusement, à la faveur des démarches entreprises par Mgr Joseph Willy Romélus et quelques notables de la cité des poètes avec lui, deux ans plus tard le gouvernement du Président Jean-Claude Duvalier accepta que dans le chef lieu du département de la Grand-Anse il y ait la classe de Philo, soit en 1985. Même si le nombre d’écoles secondaires dans la ville était restreint, les deux écoles ténors, le Lycée François Duvalier sous la direction de M. Jean Robergeau et le Collège Saint-Louis avec Révérend Père Raymond Arnoux, endossaient la responsabilité d’ouvrir les deux premières classes de Philo. La génération d’aujourd’hui doit rendre un hommage bien mérité à celle de la fin des années 70 et du début des années 80. C’est leur résultat satisfaisant qui avait stimulé les autorités à aller très loin dans leurs démarches afin qu’aujourd’hui plus de jeunes arrivent à boucler leurs études dans la Grand-Anse, Michel Riquet Dorimain était lauréat lors de cette première séance de réalisation de baccalauréat à Jérémie.

Son parcours universitaire:
Pour revenir à nos moutons, disons que Jean Parnel Lundy est entré au Grand Séminaire Notre-Dame d’Haïti immédiatement après avoir réussi son baccalauréat deuxième partie. Il y a fait des études en Philosophie, Sciences Humaines, Droit Canonique et Théologie. Faisant suite à son stage pastoral canonique à la Cathédrale Saint-Louis, sa paroisse d’origine, pour compléter les sept années de formation à l’ordre presbytéral, Mgr Willy Romélus dans l’après midi du dimanche 19 mai 1991 a imposé les mains au diacre Jean Parnel Lundy et à son alter ago Marc-Arthur Jérôme.

Tout jeune, à l’âge de 15 ans, il était responsable des louveteaux au Scout de Jérémie, membre fondateur des Apôtres de Jésus Christ communément appelés AJC, un regroupement de jeunes chrétiens catholiques sous la supervision des responsables de l’église diocésaine qui allaient ça et là proclamer la Bonne Nouvelle de Jésus Christ et prier avec tous ceux qu’ils rencontraient sur leur passage. Plus tard, on retrouvait Parnel au groupe KIRO Saint Louis avec Garry Pierre-Louis et son frère Antoine Pierre-Louis, pour ne citer que ceux-là.

Après son ordination sacerdotale, Parnel Lundy est nommé Vicaire à la Cathédrale Saint-Louis en 1991 jusqu’à 1993 et Professeur d’enseignement religieux au collèges et au lycée de sa ville natale. En 1993 il est nommé curé à la Paroisse Sainte Maria Gorettie à Chambellan jusqu’à 2007, Après cette mission de treize ans, les Pestelois l’accueillaient en 2007 comme l’un des leurs pendant quatorze ans de cure à la Paroisse Saint Joseph. Depuis 2018 jusqu’à sa mort un temps de sabbatique lui a été accordé, alors qu’il a été demandé pour être responsable du Petit séminaire diocésaine après son traitement.

JCOM Haiti présente ses sincères condoléances à la famille du défunt, ses confrères ainsi que ses amis.

La date des funérailles n’est pas encore déterminée.

0 0 voter
Évaluation de l'article
JCOM Haiti

JCOM Haiti

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x