A Zeno Media Station

Jérémie : Premières semaines des 18 heures d’électricité, grogne de certains abonnés

Jérémie : Premières semaines des 18 heures d’électricité, grogne de certains abonnés

Depuis le samedi 19 septembre les projecteurs sont fixés sur la ville de Jérémie, plus particulièrement sur la centrale thermique où le président Jovenel Moïse s’est rendu lors de sa récente visite. Il comptait honorer une promesse, faite le mois de juillet dernier, lors de l’inauguration de l’aérodrome de Jérémie, réhabilité par son administration. La promesse : permettre à l’EDH de Jérémie de fournir 18 heures d’énergie électrique aux abonnés. Une promesse tenue.

Cependant, certains residents des quartiers qui ne bénéficient pas encore de cette plage horaire de distribution du courant électrique, grognent. Pour cause, le transformateur disponible n’a pas la capacité suffisante pour supporter les charges de toute la ville de Jérémie. A noter que le président avait promis que dans environ 19 jours succédant sa visite un nouveau transformateur serait acheminé à la centrale thermique de Jérémie. pour cause certains quartiers ne bénéficient pas les 18 heures.

Les abonnés de l’EDH de Jérémie déjà addictés

Les jérémiens vivent les premières semaines des 18 heures d’électricité promis par le président. Pour les aînés, cette réalité remonte à la fin des années 90, l’époque où le réseau électrique de la ville n’avait pas la même capacité que celle d’aujourd’hui. Maintenant, la ville a connu des extensions, et avec trois moteurs flambant neufs d’une capacité de 1.3 mégawatt chacun, ajouté à deux autres plus anciens, la centrale est maintenant prête à fournir 18 heures d’électricité de 6h p.m. à midi, le lendemain. Depuis les Jérémiens n’acceptent point l’idée que l’EDH opère une coupure d’électricité pendant les heures programmés.

Les sceptiques demeurent tenaces

Une coupure de courant, intervenue ce mercredi 23 septembre 2020, à 5:30 AM, a alimentée les débats entre sceptiques et crédules. Le abonnés ont exigé des explications des responsables de l’EDH. Pour les incrédules, c’était une erreur de prendre le président au mot. Une situation qui a obligé Hygens Charles, chef de production de l’EDH de Jérémie, de venir s’expliquer sur l’une des stations radio de la ville. La cause de cette coupure, a expliqué, monsieur Charles est imputable à une simple panne d’une pièce de l’un des générateurs. Tout est rentré dans l’odre après quelques heures, suite à l’intervention des techinciens.

Jérémie reprend goût à la vie nocturne

Avec la reprise des activités nocturnes, la cité des poètes, longtemps privée de sa vie nocturne, semble maintenant émerger de sa torpeur habituelle. Autres conséquences, les propriétaires des petites et moyennes entreprises de la ville témoignent déjà des bienfaits des heures de la disponiblité de l’énergie électrique.

Pour le moment certains observateurs doutent déjà de la capacité de l’administration de l’EDH et de l’Etat de collecter des recettes auprès des abonnés, en vue de l’aprovisionnement en carburant pour permettre à la centrale thermique de continuer sur cette même lancée.

D’autres voient dans cette démarche du président une stratégie de campagne pour les prochaines élections.

En attendant la population, avec la ville désormais régulièrement éclairée, exige aux autorités policières plus de présence à travers les rues la nuit, ce pour combattre le phénomène des chevaliers de nuit qui, d’habitude profitent de la ville endormie dans l’obscurité la plus totale, pour ravir les biens des ménages et dévaliser certaines entreprises.

5 1 voter
Évaluation de l'article
Flavien Janvier

Flavien Janvier

Diplomate de formation, étudiant en sciences juridiques, Rédacteur en chef de JCOM et correspondant du Journal Le Nouvelliste à Jérémie. 34014334 / 42730830
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x