A Zeno Media Station

Le mardi 21 juin 2022 écoulé, à la salle des Pas perdus de la Direction départementale de l’agriculture de la Grand’Anse sise à Morne Château Jérémie, lMinistre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), l’Agronome Bredy Charlot et l’Ambassadeur du Canada, M.Sébastien Carrière ont procédé au lancement du projet KaféMakayavisant à promouvoir une filière café productive au niveau des départements du Sud et de la Grand ’Anse. 

L’évènement a eu lieu en présence des autorités du MARNDR, de l’Ambassade du Canada en Haïti, des représentants des deux Directions Départementales Agricoles de la Grand’Anse et du Sud, d’Oxfam-Québec, d’autorités départementales et locales, des partenaires de mise en œuvre du projet soit la Fondation Nouvelle Grand’Anse, REBO et le Centre de Recherche et d’Enseignement en Agronomie Tropical ainsi que des bénéficiaires des communes retenues dans les deux départements (Grand’Anse et Sud) ciblés par le projet. LeMinistre Bredy Charlot, dans son intervention a souligné le bien-fondé du projet Kafé Macaya qui va être implémenté à travers cinq communes dans 10 sections sur les deux (2) départements; quatre (4) dans la Grand’Anse dont : Jérémie (2 sections : Haute Voldrogue et Haute Guinaudée), Roseaux (2 sections : Fond-Cochon et Grand-Vincent), Beaumont (2 sections : Mouline et Beaumont) et Pestel (3 sections : Jn-Bellune, Détail et Duchity)et une dans le sud (Camp-Perrin, section Tibi).

Le projet Kafé Makaya est mis en œuvre par Oxfam-Québec en collaboration avec ses partenaires précités dans un contexte sociopolitique délicat. L’Agronome Roosevelt Décimus de la FNGA a souligné que le climat change et la situation socioéconomique des agriculteurs devient de plus en plus précaire amplifiant ainsi leur vulnérabilité avec un impact négatif sur l’environnement et la résilience des zones d’intervention. Les changements climatiques modifient considérablement le milieu d’intervention; ainsi, les mesures d’atténuation et d’adaptation deviennent donc la règle. 

L’instinct de survie de la population la porte à transformer plus de 80 % des espaces caféiers en cultures sarclées dont notamment le haricot. Ainsi, il faut admettre que des communes comme Roseaux, Beaumont et Pestel, très caféières autrefois ne seront plus des références en matière de production de café.

Articles Similaires  Le barreau de Jérémie a un nouveau bâtonnier de l'ordre

Les discussions pour la mise en œuvre du projet Kafé Makaya ont été engagées depuis 2019.  En vue d’accompagner la mise en œuvre du projet pour bien redynamiser la production caféière dans le Sud et la Grand’Anse, le directeur de la DDAGA, l’Agronome Vladimir P. Jean, a promisd’accompagner les acteurs tout en les exhortant à travailler ensemble pour une meilleure coordination des interventions dans la filière.

Les interventions du Directeur de la DDA-Grand’Anse ont été suivies respectivement de celles du Secrétaire général de la Délégation, M. Pierre Louis; du Coordonnateur de l’INCAH, M. Abel Cléomé;; de la Cheffe du projet Kafé-Macaya, Mme Andrée Gilbert, du Coordonnateur Général de la FNGA, l’Agronome Roosevelt Decimus dont les propos ont portésurtout sur la situation socioéconomique et technique de la filière café en Haïti et dans la Grand’Anse, et du Chargé de programme à Oxfam Québec, M. Anselme Guézodjé, venu en Haïti à l’occasion de l’évènement. 

Par la suite, M. Sébastien Carrière, l’Ambassadeur du Canada en Haïti, est intervenu pour préciser que le projet est financé par le gouvernement Canadien pour un montant de 13 millions de dollars canadien. Ce projet fait partie d’un groupe de cinq projets en exécution dans les départements du sud et de la Grand’Anse dans le cadre d’une collaboration entre lesgouvernements haïtien et canadien pour un montant total de 49 millions de dollars canadien pour une période de cinq années.

Le projet Kafe Makaya vise à améliorer le bien-être collectif et à diminuer la vulnérabilité des bénéficiaires dans les zones ciblées. Il touchera un total de treize mille bénéficiaires dont sept mille huit cents femmes avec une forte implication des femmes et des jeunes dans la filière en lien avec la politique d’aide internationale féministe du Canada . Le projet adressera aussi les questions environnementales ainsi que les changements climatiques et s’adressera à la filière café et les cultures vivrières associées suivant une approche d’agroforesterie. Le projet travaillera aussi au renforcement des capacités organisationnelles des associations et des coopératives de production et de commercialisation. 

Par ailleurs, l’Ambassadeur a mentionné une contributionfinancière de 4 millions de dollars canadien au PNUD pour la mise en œuvre d’un projet complémentaire de relèvement post-séisme suite au séisme du 14 août 2021. Ce projet permettraentre autre de réhabiliter des infrastructures endommagées par la catastrophe dans certaines zones d’intervention du projet KafeMakaya, soit Beaumont et Pestel.

Articles Similaires  Le Prince Philip, époux de la reine d'Angleterre, est mort

https://www.facebook.com/189110474763661/posts/1788514441489915/?d=n

Quant au Ministre de l’agriculture, il a, de plus, souligné dans son intervention que, depuis plus de dix ans, la production caféière est en chute libre; la production s’effriteconsidérablement et est passée de 30 mille tonnes en 1987 à moins de 20 mille tonnes en 2019 alors que, autrefois, la production et le commerce du café constituaient la base de l’économie haïtienne y compris dans la Grand’Anse. L’impactdes catastrophes, l’ouragan Matthew d’octobre 2016 et le séisme d’août 2021 sont encore visibles sur l’économie des zones affectées. La relance de la production caféière, a représenté un défi pour les gouvernements haïtiens successifs au cours des 40 dernières années. Le ministre a conclu son allocution en ces termes : « J’ai l’immense honneur de lancer, aux côtés de l’Ambassadeur du Canada en Haïti, le projet Kafé Makaya car, non seulement le café est générateur de devises, mais aussi ilparticipe à la régénération des terres agricoles. »

Open chat
1
Helle , comment on peut vous aider ?
Situé à Jérémie depuis 4 janvier 2016, JCOM Haïti est le seul média en ligne du département de la Grand'Anse. Nos équipes rapportent chaque jour l’abandon du département par les autorités, les multiples difficultés structurelles, de l’agriculture aux problèmes d’infrastructure, et conjoncturels. JCOM ouvre la Grand'Anse au reste du monde en rapportant les actualités politiques, sociales, culturelles, économiques et sportives.

Merci de nous contacter.

Website : jcomhaiti.com/

Suivez-nous sur Twitter, Instagram @jcomhaiti

Abonnez-vous à notre Channel YouTube :

https://www.youtube.com/c/JCOMHaiti

Contact: +509 34342038 jcomhaiti@gmail.com

Pas d’événement sans J-COM!!!